VIE DES SERVICES

En voiture pour le bloc

Au Centre Hospitalier Intercommunal Toulon – La Seyne sur Mer (CHITS), les enfants hospitalisés en chirurgie ambulatoire sont devenus acteurs de leur parcours de soins et se rendent eux-mêmes au bloc opératoire au volant d'une voiturette électrique télécommandée.

Publié le

 

 

L’idée est née sous l’impulsion du Dr Frédérique Blanc, responsable du service d’Anesthésie du CHITS, qui a sollicité l’encadrement du bloc opératoire ainsi que Muriel Giraudon, cadre de santé de l’unité de chirurgie ambulatoire pour mener ce projet. L’objectif était de diminuer le stress de l’enfant et de ses parents avant d’arriver au bloc opératoire. Un moment délicat qui génère souvent des pleurs. La part d’enfants anxieux avant une intervention chirurgicale varie entre 40 et 60%. Cette initiative s’inscrit dans un cadre plus global de prise en charge chirurgicale, avec notamment le patient debout, la RAC (récupération après chirurgie) et le développement de l’hypnose.

L’équipe s’est mise à la recherche de sponsors pour financer ces voiturettes destinées aux plus petits patients. Plusieurs partenaires ont accepté avec enthousiasme de financer ces petites voitures pour en faire bénéficier les enfants hospitalisés au CHITS. Ce dispositif a vu le jour grâce à l’action de différents partenaires dont la mobilisation a permis l’acquisition de 6 voiturettes électriques.

Les petits patients âgés de 1 à 8 ans programmés pour une chirurgie réglée sont  accompagnés par un brancardier et leurs parents qui peuvent prendre le contrôle du véhicule si nécessaire. Ils participent activement à leur prise en charge tout en étant rassurés, l’objectif étant de conjuguer le soin et le jeu.

Le stress préopératoire entraîne parfois une augmentation du risque de complications périopératoires ainsi que la survenue de troubles émotionnels et comportementaux. Jusqu’à présent, une prémédication orale était régulièrement utilisée chez les enfants afin de les détendre. L’utilisation de ces petites voitures électriques permet d’obtenir leur totale coopération, d’éviter toute prémédication et d’optimiser le réveil et le retour à domicile de l’enfant. 

 

Les financeurs du projet :

- Attrap’ Rêves

- Sécuri France

- Alliance Majeur

- TLV

- Association étudiante BEO Croix Rouge